Auteur Sujet: niveau des subs vs tête, room gain vs plein air  (Lu 22947 fois)

Hors ligne papourien

niveau des subs vs tête, room gain vs plein air
« le: 04 septembre 2015 14:07 »
salut forum

quand je cale une sono, j'ajuste le niveau sub/tête à l'oreille
pas malin, je n'ai jamais remesuré une fois le niveau fait voir combien de db j'avais de différence entre les sub et les têtes
une chose semble ressortir, c'est qu'il faut un bon bassboost
mais de combien ?

je trouve des informations contradictoire sur le sujet







autre chose contradictoire, je m'intéroge sur le roomgain
je lis partout qu'on gagne en niveau de basse dans une salle
pourtant quand je cale une sono en plein air et que je la branche dans une salle, ce sont les médium aigu que je baisse
« Modifié: 04 septembre 2015 14:11 par papourien »

Hors ligne DJEvol

  • Funktion One adict
  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 284
  • Total likes: 0
  • "Démesuré" (c'est pas moi qui l'ai dit)
niveau des subs vs tête, room gain vs plein air
« Réponse #1 le: 04 septembre 2015 18:23 »
C'est les courbes ISO X .... que tu montres la.
Courbes faites pour du cinéma

Quand je regle du son j'ai environ +10dB en bas

Et il y a des salles qui "bouffent" littéralement la basse! et d'autre ou quand le systéme est dans un angle tu débranches un sub sur deux... Vécu.

Hors ligne DJEvol

  • Funktion One adict
  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 284
  • Total likes: 0
  • "Démesuré" (c'est pas moi qui l'ai dit)
niveau des subs vs tête, room gain vs plein air
« Réponse #2 le: 05 septembre 2015 17:34 »
Je fini la maison avant le systéme....

Hors ligne jaffar

niveau des subs vs tête, room gain vs plein air
« Réponse #3 le: 07 septembre 2015 15:52 »
    Salut Papou .

La norme que j' ai retenue est la suivante : mesure non fenêtrée ( > 150 ms )  dans une pièce , la courbe est sensée chuter de 1.5 dB par octave ( lissage en 1/3 d' octave pour pour une mesure isolée ) .

Hors ligne jaffar

niveau des subs vs tête, room gain vs plein air
« Réponse #4 le: 07 septembre 2015 22:38 »
   Si j' ai bien compris le principe , une telle courbe obtenue en champs réverbérant , et qui prend donc en compte les réflexions et l' atténuation progressive de l' énergie , correspond à une courbe parfaitement plate en champs anéchoïque .

Hors ligne jaffar

niveau des subs vs tête, room gain vs plein air
« Réponse #5 le: 08 septembre 2015 12:28 »
     Non , bien sur . Le problème des mesures est mathématique . La vitesse d' atténuation de l' énergie sonore étant inversement proportionnelle à la fréquence , ta courbe ne peut pas avoir la même gueule selon les conditions de mesure . Il faut juste connaître différentes références pour ne pas interpréter n'importe comment .

    On cherche à obtenir une courbe qui tienne dans un canal de 2 dB :

             - avec une fenêtre de 5 ms , on lisse au 1/6è et l' atténuation est de 0.2 dB / octave
             - avec une fenêtre de 30 ms , on lisse au 1/6è et l' atténuation est de 1 dB / octave
             - avec plus de 150 ms , lissage au 1/3 et atténuation de 1.5 dB

Ces atténuations sont des maxis et la multiplication des points de mesure associé au calcul d' une moyenne permettent une meilleure précision et de diminuer le lissage .

Hors ligne jaffar

niveau des subs vs tête, room gain vs plein air
« Réponse #6 le: 09 septembre 2015 12:22 »
    Au fait , comment calcule t' on un ratio champs direct / champs diffus ? Et quel est l' intérêt ?

Hors ligne jaffar

niveau des subs vs tête, room gain vs plein air
« Réponse #7 le: 09 septembre 2015 18:50 »
    Comme je le disais , c' est un problème de maths . Un son grave met beaucoup plus de temps à disparaitre dans ta pièce qu' un son aigu . Si tu ne fenêtres pas ta mesure le micro va enregistrer l' énergie sonore jusqu' à extinction totale et par conséquent ta mesure va cumuler plus d' énergie dans le grave ; d' ou la courbe descendante . Si tu as fait des maths jusqu' au lycée , tu as dû faire un peu de calcul intégral et te souvenir que l' aire sous la courbe représente cette énergie cumulée .

    Bien sûr le RT de la pièce influence le résultat final , la courbe idéale devant être relevée dans une pièce "idéale" , donc traitée . Mais la multiplication des points de mesure et la moyenne de ces mesures permet de s' affranchir de l' effet pièce et d' isoler la réponse "vraie" de l' enceinte .

Hors ligne jaffar

niveau des subs vs tête, room gain vs plein air
« Réponse #8 le: 10 septembre 2015 09:41 »
    Oui bien sur ! Le phénomène d' atténuation de l' énergie sonore est bien du à l' absorption par la pièce et pas à la distance comme en plein air . Je n' ai aucune idée des courbes cibles théoriques en plein air ( je pense que ça doit ressembler au premier graphe ) . Et , bien sur , les mesures se font toujours dans l' axe des enceintes ; en fait dans un cône de 30° par rapport à l' axe du tweeter .

Hors ligne wakup2

niveau des subs vs tête, room gain vs plein air
« Réponse #9 le: 12 octobre 2015 14:58 »
le room gain dépend de la salle, du volume, du placement des enceintes (surtout en grande salle), il ne peut y avoir 1 seule courbe cible pour différentes salle mais en général, en salle, le rayonnement est entre 1pi et 1/2pi en dessous de 100Hz et on observe donc en général une courbe montante a partir de 180/120Hz qui dépend de ce que j'ai énoncé avant.
Bien sur le room gain ne doit pas être compensé et donc en salle on doit simuler pour avoir une réponse linéaire en 2pi, et en extérieur, ou on sera en 2pi en basses fréquence, on simulera en 4pi  ;)

Hors ligne jaffar

niveau des subs vs tête, room gain vs plein air
« Réponse #10 le: 16 octobre 2015 15:19 »
      Le "room gain" , voilà bien un concept que j' ai du mal à saisir . Une définition simple et claire , compréhensible par tous , est elle possible ?

Hors ligne jimbee

niveau des subs vs tête, room gain vs plein air
« Réponse #11 le: 16 octobre 2015 16:06 »
 Aux très basses fréquences, les murs chargent le haut parleur,
 formant comme un effet pavillon, selon le placement des hp, lié au rétrécissement de l'angle solide de rayonnement. 

   

 de là l'idée tester les sub dans les coins pour maximiser l'efficacité.

  https://sites.google.com/site/francisaudio69/3-la-piece-d-ecoute/3-4-ou-placer-les-enceintes


   
« Modifié: 16 octobre 2015 16:25 par jimbee »

Hors ligne œdicnème

niveau des subs vs tête, room gain vs plein air
« Réponse #12 le: 16 octobre 2015 19:11 »
L'auteur des petits logiciels bien connus, Edge, Xdir, indique que le room gain est un concept qui reflète mal les phénomènes réels en jeu (surtout les quatre dernières lignes) : 

http://www.diyaudio.com/forums/subwoofers/82423-room-gain.html#post952319

Hors ligne jaffar

niveau des subs vs tête, room gain vs plein air
« Réponse #13 le: 16 octobre 2015 20:41 »
    On ne maximise que le niveau , non ? mais est ce que ça optimise la linéarité ?

Hors ligne Philby

niveau des subs vs tête, room gain vs plein air
« Réponse #14 le: 17 octobre 2015 10:29 »
    On ne maximise que le niveau , non ? mais est ce que ça optimise la linéarité ?

Si on parle de la linéarité de la réponse en fréquence, alors la réponse est non!

Le room gain (gain de la pièce) recouvre deux phénomènes principalement dans les basses :
1 - L'augmentation du rayonnement du HP dans toute la bande (du moins dans les basses), dû à son placement : en coin par exemple, suivant l'image fournie un peu plus haut par Jimbee
2 - l'augmentation sélective de certaines fréquences correspondant aux résonances de la pièce, et des ondes stationnaires qui s'y développent, fonction directement de sa géométrie. Ce phénomène est beaucoup plus gênant qu'autre chose, car il favorise certaines fréquences, et en absorbe d'autres.