Auteur Sujet: trop fort  (Lu 4057 fois)

Hors ligne jaffar

  • Membre Habitué
  • *****
  • Messages: 978
trop fort
« le: 26 mars 2017 21:36 »
  Il y a peu j'ai entendu un oto rhino à la télé qui disait que au delà de 86 dB perçus par l'oreille , celle ci subissait des dommages potentiellement irréversibles . La semaine dernière je lisais dans la presse un article consacré à la pénibilité au travail ( j'ai le malheur d'être un tout petit patron ) et je constatais que le risque bruit commence à 81 dB  :o

   Alors dites moi : pourquoi vous cherchez tous des niveaux de plus de 100 dBs ? surtout dans votre salon ?  ???

Hors ligne papourien

  • Membre Habitué
  • *****
  • Messages: 549
  • xxxxxxxxx
trop fort
« Réponse #1 le: 26 mars 2017 21:53 »
c'est pour se muscler le stapédien pardi

Hors ligne Audioforall

  • Administrateur
  • Membre Habitué
  • *****
  • Messages: 2855
  • Admin si je peux !
trop fort
« Réponse #2 le: 27 mars 2017 08:55 »
Comment ??????;D
J'ai baissé le volume depuis, je n'ai plus de vilain voisin à faire chier  ;D ;D ;D

Hors ligne jaffar

  • Membre Habitué
  • *****
  • Messages: 978
trop fort
« Réponse #3 le: 27 mars 2017 12:11 »
  A titre perso j'ai remarqué que l'amélioration de la définition et de la balance tonale avaient une influence inversement proportionnelle sur le niveau sonore que je m'inflige . En quelque sorte la "presby-définition" pousse à écouter plus fort  ::)

Hors ligne papourien

  • Membre Habitué
  • *****
  • Messages: 549
  • xxxxxxxxx
trop fort
« Réponse #4 le: 27 mars 2017 13:43 »
je pense tout à fait le contraire
une bonne enceinte rend l'écoute bcp plus confortable et permet des niveau spl plus élevé
une mauvaise enceinte dans une mauvaise pièce donne une écoute super fatigante
une écoute sur un bon casque, on se rince les oreilles sans s'en rendre compte

Hors ligne Cyrille

  • Membre Habitué
  • *****
  • Messages: 598
trop fort
« Réponse #5 le: 27 mars 2017 22:58 »
Bonsoir.

Je rejoint papourien dans le sens où un système de qualité permettra une écoute à niveau plus élevé sans irritation auditive.
Cela de par moins de distorsion, un équilibre tonal neutre, une capacité dynamique supérieure.

Quand aux 100dB il s'agit de niveau crête, quasiment jamais atteint en écoute réelle, mais c'est un objectif raisonnable pour s'assurer d'une écoute à faible disto en conditions domestiques.

Hors ligne mastro

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 214
trop fort
« Réponse #6 le: 28 mars 2017 08:47 »
bonjour Cyrille .

pourrais tu partager un ou plusieurs fichiers mdat (rew) de tes superbes mesures du PHL 1120 ...

j'en ferais autant  après de nouvelles mesures , dans un vrai volume en bois de 3,3 litres  ;-)

j'aimerais bien comparer directement dans rew le 1120 avec le 1140 , afin de savoir si j'ai fait un bon choix pour mon
application ...

merci

http://www.bddhp.audioforum.fr/

Hors ligne œdicnème

  • Membre Habitué
  • *****
  • Messages: 1247
trop fort
« Réponse #7 le: 28 mars 2017 23:58 »
un système de qualité permettra une écoute à niveau plus élevé sans irritation auditive.
Cela de par moins de distorsion, un équilibre tonal neutre, une capacité dynamique supérieure.
Pour ne pas pour rien dire, la qualité de haut-parleurs ou de systèmes ne permettant pas d'écoutes à niveau élevé peut être excellente, voire supérieure à ceux qui les permettent.

Hors ligne œdicnème

  • Membre Habitué
  • *****
  • Messages: 1247
trop fort
« Réponse #8 le: 29 mars 2017 00:03 »
  Il y a peu j'ai entendu un oto rhino à la télé qui disait que au delà de 86 dB perçus par l'oreille , celle ci subissait des dommages potentiellement irréversibles . La semaine dernière je lisais dans la presse un article consacré à la pénibilité au travail ( j'ai le malheur d'être un tout petit patron ) et je constatais que le risque bruit commence à 81 dB
.Ces valeurs concernent des niveaux moyens de bruit ambiant sur des durées prolongées.

Citer
Alors dites moi : pourquoi vous cherchez tous des niveaux de plus de 100 dBs ? surtout dans votre salon ?
Ce sont des nivaux crêtes. Si un système se montre linéaire à 100 dB, valeur rarement atteinte, on a l'assurance qu'il l'est en dessous. 

Hors ligne jaffar

  • Membre Habitué
  • *****
  • Messages: 978
trop fort
« Réponse #9 le: 29 mars 2017 09:51 »
  Mon point de vue :  - balance tonale au top et peu de disto = écoute à niveau élevé possible
                              - si en plus définition très poussée = tendance à écouter moins fort
 Actuellement je passe par cette phase . Mais c'est peut être aussi du à mon humeur du moment ...

Hors ligne papourien

  • Membre Habitué
  • *****
  • Messages: 549
  • xxxxxxxxx
trop fort
« Réponse #10 le: 29 mars 2017 10:28 »
c'est quoi "définition très poussée" ?
limite quand il manque de la bande passante, on peut avoir tendance a augementer pour compenser le manque, mais ça rends l'écoute fatigante

Hors ligne jaffar

  • Membre Habitué
  • *****
  • Messages: 978
trop fort
« Réponse #11 le: 29 mars 2017 11:03 »
  Effectivement , comment définir ça ? Forcément par comparaison . Le remplacement de mon pré-ampli et des deux filtres analogiques par le DSP 4/10HD a apporté un surcroît de définition à mon système assez stupéfiant , vraisemblablement en grande partie du aux réglages plus fins des fréquences de coupure et des ajustements de niveaux à 0.1 dB près . Je découvre enfin les capacités du 7" . Je manque de temps pour faire des mesures en ce moment aussi je me suis contenté de régler rapidement ces paramètres . Je n'ai appliqué aucune EQ ! Ce n'est pas encore parfait , mais je vais y travailler . J'ai toujours trouvé dans mes systèmes des compromis agréables . Ils restent des choses qui ne se mesurent pas ...

Hors ligne œdicnème

  • Membre Habitué
  • *****
  • Messages: 1247
trop fort
« Réponse #12 le: 29 mars 2017 20:02 »
Pour ne pas pour rien dire, la qualité de haut-parleurs ou de systèmes ne permettant pas d'écoutes à niveau élevé peut être excellente, voire supérieure à ceux qui les permettent.
En rayonnement direct, le niveau élevé demande un grand déplacement d'air. Pour que celui-ci se fasse dans de bonnes conditions de linéarité, il faut une grande surface d'émission. Mais qui dit plus grande surface d'émission dit fractionnement plus bas en fréquence... Les petits haut-parleurs qui ne permettent pas des niveaux élevés ont l'avantage de fractionner plus haut et sont de ce fait plus transparents, à mon ouïe en tout cas. Voilà pourquoi la règle qui peut le plus peut le moins ne s'applique pas bien aux haut-parleurs.
 
« Modifié: 29 mars 2017 21:48 par œdicnème »

Hors ligne jaffar

  • Membre Habitué
  • *****
  • Messages: 978
trop fort
« Réponse #13 le: 30 mars 2017 12:09 »
  Je ne veux pas refaire un énième débat sur le haut rendement versus bas rendement ; mon opinion et mes choix sont faits . Les tiens aussi , oedic , apparemment . J'avais déjà débattu sur le sujet du niveau sonore d'écoute général et c'est parce que je suis tombé sur ces infos que je voulais faire un petit rappel : attention à vos esgourdes ; elles sont fragiles  ;)
  Après , je livre des impressions qui sont le reflet de mon expérience . Et ça ne vaut que pour ça ; et pour échanger accessoirement .

Hors ligne Escartefigue33

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 108
trop fort
« Réponse #14 le: 30 mars 2017 12:29 »
Bonjour,
Je pense que le niveau dépend surtout de ce qu'on écoute, si c'est du MP3 avec une dynamique de 1dB, on peut se contenter d'un 75dB en moyenne.

Par contre, s'il s'agit d'un grand ensemble avec beaucoup de dynamique, il faut monter le volume pour percevoir les pianissimo et on s'en prend plein les feuilles lors des fortissimo.
J'ai l'audition qui va (hélas) avec mon âge, et comme j'aime beaucoup la musique symphonique, je suis souvent confronté à ce problème.

Quand on observe le spectre d'un orchestre symphonique, on constate en plus, que les enceintes doivent reproduire une large bande de fréquences avec une bonne régularité pour restituer l'ambiance de façon réaliste.
Des enceintes un peu courtes dans le grave comme les enceintes de bibliothèque qui sont à la mode aujourd’hui auront du mal a être à la hauteur et l'ampleur de l'enregistrement ne sera pas restituée.

Le haut rendement qui est à la mode, a du mal à descendre en dessous de 80Hz, et il est quasiment impossible d'arriver à 20 Hz à -3dB avec 100dB, à moins de tomber dans la démesure.
La réponse d'un système à base de VOT, très répandu chez les audiophiles, est en forme de cloche avec une prédominance du bas médium.
Si cette sonorité est plaisante pour écouter du jazz ou de la musique de variété, elle est beaucoup moins adaptée à la restitution de la 5ème de Mahler par un orchestre de 100 musiciens.

La solution est de viser un rendement plus faible qui permettra de descendre très bas avec un niveau équivalent à celui de la section médium/aigu.

J'ai souvent lu sur les forums qu'une réponse rectiligne n'est pas agréable à l'écoute.
Pourtant c'est le seul moyen de restituer le message sonore tel qu'il a été enregistré (quand il a été bien enregistré).

Sur beaucoup de systèmes à filtrage passif, on peut observer des accidents supérieurs à +/- 10dB, ce qui est très suffisant pour altérer gravement la perception d'un instrument ou d'une voix.

Les enceintes que j'ai fabriquées ont une bande passante rectiligne de 25Hz à 16kHz dans +/-3 Db, après quelques corrections avec le MiniDSP.
J'ai appliqué en supplément, la fameuse "décroissance audiophile", pente régulière à partir de 2kHz qui arrive à -10dB à 20kHz, ce qui apporte un peu plus de chaleur.

Le résultat me plait bien et ceux qui sont venus écouter ont été assez surpris du résultat obtenu, certains m'ont affirmé qu'ils n'avaient pas entendu mieux en matière de naturel.

Cdt,
Gérard