Auteur Sujet: L'excellent site de "Christophe Esperado"  (Lu 1595 fois)

Hors ligne JMK

  • Mod
  • Membre Senior
  • *****
  • Messages: 483
L'excellent site de "Christophe Esperado"
« le: 26 décembre 2016 18:24 »
Hello,

Excellent à mon humble avis - quelqu'un qui sait de quoi il parle,
beaucoup d'infos très accessibles au non spécialiste - et qui permettent
de s'y retrouver dans la jungle de la désinformation 'audiophile' +/- charlatanesque .......
Bonne lecture

http://www.esperado.fr/les_mythes_de_la_hifi/qui_suis-je_.html

JMK

PS: je n'ai pas découvert ce site par hasard, mais en y trouvant
http://www.esperado.fr/vssa-diamond/dvssa.php
davantage de doc sur mon nouvel ampli qui ne cesse de m'étonner ............

« Modifié: 26 décembre 2016 18:29 par JMK »

Hors ligne cybermeu

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 146
L'excellent site de "Christophe Esperado"
« Réponse #1 le: 26 décembre 2016 22:55 »
Très chouette site...

Merci pour le lien  ;)

Hors ligne cybermeu

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 146
L'excellent site de "Christophe Esperado"
« Réponse #2 le: 26 décembre 2016 23:09 »
Interessante sa modif du Crescendo...  :)

Hors ligne œdicnème

  • Membre Habitué
  • *****
  • Messages: 1247
L'excellent site de "Christophe Esperado"
« Réponse #3 le: 27 décembre 2016 02:50 »
Excellent à mon humble avis - quelqu'un qui sait de quoi il parle,
beaucoup d'infos très accessibles au non spécialiste - et qui permettent
de s'y retrouver dans la jungle de la désinformation 'audiophile' +/- charlatanesque .......
Bonne lecture
http://www.esperado.fr/les_mythes_de_la_hifi/qui_suis-je_.html

Désolé, mais cette excellence m'est un peu indigeste.
Tout le monde n'est pas convaincu que Chris Esperado sait très bien de quoi il parle, à mélanger sa subjectivité avec l'objectivité des faits. Certains personnes les plus en vue du monde audio l'ont fait publiquement savoir sur le forum DiyAudio. Esperado n'a pas apprécié, comme l'atteste sa réaction de "supplicié" en avril 2014:   

http://www.esperado.fr/contenu/forum_diyaudio.html

Ce qui ne l'a pas empêché de continuer à intervenir assidument sur le dit forum jusque début 2016, avec plus de 5000 posts en cinq ans. Si on ne se sent pas bien dans un forum, on ne le fréquente pas, non ? En tout cas, dire d'un forum à capitaux privés (où par définition, les modérateurs ont toute liberté d'action tant qu'elle reste dans les limites légales) qu'il a tout d'une cour d'ayatollahs pratiquant la charia est insultant et a abouti à un banissement amplement mérité.
Voilà pour situer le personnage, dont le "qui suis-je ?" de la section audio de son site donne un aperçu sur l'ampleur de sa modestie, comme certaines autres entrées du site, le forum par exemple.


Passons aux choses sérieuses...

Citer
PS: je n'ai pas découvert ce site par hasard, mais en y trouvant
http://www.esperado.fr/vssa-diamond/dvssa.php
davantage de doc sur mon nouvel ampli qui ne cesse de m'étonner ............

Je vous propose quelques courts commentaires, essentiellement techniques, sur un ou deux chapitres du site d'Esperado.

Grands Mythes Audiophiles,                       
j'ai un ampli qui annule la distorsion de mémoire

Le concept de distorsion de mémoire vise principalement les phénomènces thermiques au sein des circuits électroniques et des haut-parleurs dont le comportement n'est pas entièrement indépendant de l'historique des signaux qui les ont traversés (l'expression est de Klippel, "l'historique" porte sur quelques centièmes de seconde avec l'électronique, quelques secondes avec les bobines mobiles).
Considérés comme pas ou peu audibles et, qui plus est encore,  difficiles voire impossibles à mettre en évidence en pratique, ces phénomènes ont néanmoins assez préoccupé les ingénieurs pour qu'ils y trouvent des palliatifs avec des circuits hyper linéaires. Les concepteurs des ampli-op récents aux performances ahurissantes semblent y avoir puisé quelques idées.   

Un ampli à contre-réaction de courant
http://www.esperado.fr/creations_audio/le-crescendo-revisite.html
http://www.esperado.fr/temp/VSSA/vssa-vs-vfa.html


Pour ce qui concerne la partie contre-réactionnée de cette structure, elle n'est jamais qu'une version push-pull de l'étage d'entrée des amplificateurs à transistors des années 60. Et malgré son appellation par trop passée dans les mœurs de "contre-réaction en courant", sa contre-réaction reste bel et bien une contre-réaction de tension... ou alors 99.9% des amplis à tubes sont à contre-réaction de courant, ce que personne n'a jamais dit jamais...  Dire contre-réaction de courant, c'est ignorer que tous les éléments amplificateurs de base fonctionnent sur le principe d'un courant les traversant sous la commande d'une différence de potentiel entre deux électrodes. On peut détailler si ça vous dit.

Esperado livre tout un tas de simulations, avec des comparaisons de circuits. Je tique car je ne connais pas d'électronicien sérieux qui ne valide ses simulations par quelques mesures.
On accorde aux amplificateurs à contre réaction de courant (CFA, Current Feedback Amplifiers) des vertus de grande vitesse maximale (maximum slew-rate, on omet souvent le qualificatif maximum, c'est un tort). On sait faire des amplificateurs à contre-réaction de tension (VFA, Voltage Feedback Amplifiers) tout aussi rapides. Mais pour l'audio, des circuits capables de vitesses dix fois plus élevées que le signal à traiter est considéré comme largement suffisant, y compris par Esperado lui-même, aux yeux duquel la plus grande vitesse de montée possible semble être un argument de supériorité subjective.   
L'intérêt de la vitesse de montée maximale des CFA n'est donc pas très palpable. Elle n'est pas obtenue sans contrepartie. Dans les VFA, les transistors gérant la contre-réaction (et très souvent celui de l'étage principal de gain en tension) ont leur courant de repos imposé par des sources de courant constant, leurs points de fonctionnement sont stables, ce qui n'est pas le cas avec les CFA, qui du coup peuvent être sujet à dérives à court ou à long terme et nécessiter un circuit servo-DC (asservissement par des AOP du fonctionnement en continu, circuit auquel Esperado a eu recours). C'est la grande différence que je vois entre les deux topologies.   
       

Pour terminer sur un note plus enthousiasmante pour ce qui me concerne, voici un schéma d'un petit préampli dont certaines particularités ne sont pas sans rappeler l'ampli Mosfet de Renardson :

http://vkaudiotest.co.uk/Audio%20Inverting%20Amplifier.htm 

Simplicité du schéma, distorsion faible, grande bande passante en boucle ouverte, que demander de plus ?
Son auteur, Viknik, propose quelques autres réalisations de plus sympas :

http://www.vkaudiotest.co.uk/index.htm

Il est l'auteur d'oscillateurs et de circuits réjecteurs pour mesure de distorsions harmoniques à 1 et 10 kHz qui défrisent tout ce qui s'est fait jusqu'à présent.
« Modifié: 27 décembre 2016 11:53 par œdicnème »