Auteur Sujet: la bonne vibration  (Lu 14234 fois)

Hors ligne jaffar

  • Membre Habitué
  • *****
  • Messages: 852
la bonne vibration
« Réponse #105 le: 16 août 2015 18:34 »
   En préambule je rappelle qu' il s'agit d'un système 4 voies en LR24 . La voie sub disposée sur le coté de chaque enceinte n' est pas calée en délai ( sera corrigé sur le prochain projet en fin d' année ) ce qui a surement une influence sur le niveau aux alentours de 100 Hz ( coupure à 90 )  . J' ai suivi les recommandations de Ohl en multipliant les mesures à différentes position dans un cône de 30° par rapport à l' axe du tweeter et en les moyennant . Aucune mesure à moins d' 1 mètre d' une paroi quelconque . Je rappelle aussi que les protos de BT font moins de 0.6 m^2 chacun , ce qui est peu .

Hors ligne Nico1383

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 179
la bonne vibration
« Réponse #106 le: 16 août 2015 20:05 »

Hors ligne robin36mac

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 124
la bonne vibration
« Réponse #107 le: 26 août 2015 11:32 »
Je reviens juste sur ce que Rascalito avait dit avant :
Mais je viens de tilter en regardant la dernière vidéo de jipihorn sur les lignes de transmission.

Citation de: Rascalito
Mon expérience en terme de résonances dans une cavité se limite à l'électromagnétisme. Mais je pense que c'est directement  transposable. Une antenne ne donnera pas les mêmes résultats selon l'endroit où elle est située.
(Et je peux te dire que c'est particulièrement vrai dans ton four micro-ondes par exemple).
L'existence des modes dépend de la cavité et leur intensité en un point dépend des perturbations introduites par les objets et de la position de l'antenne (la nature et la géométrie des objets peuvent modifier la fréquence propre).
Les coins sont les zones d'intensité de champ quasi-nulle en ce qui concerne les modes d'une cavité (et AMHA je ne pense pas qu'ils soient les zones de pression maximale mais l'inverse).

Dans le cas acoustique de notre pièce, les murs ont impédance très élevée, beaucoup plus que le milieu qu'est l'air.
On aurait eut ça si l'impédance était plus faible.

(bon vous me direz peut-être que j'atterri seulement, mais bon, hein !)

Robin

Hors ligne jaffar

  • Membre Habitué
  • *****
  • Messages: 852
la bonne vibration
« Réponse #108 le: 27 août 2015 11:36 »
   Qu entends tu par "impédance" du mur ou de l' air ? Je ne connais pas cette notion .  ???

Hors ligne robin36mac

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 124
la bonne vibration
« Réponse #109 le: 28 août 2015 13:03 »
Disons.. que je travaille encore à bien le comprendre  ;D

C'est une propriété propre aux milieux étudiés.

Par définition :
Z = p / v
Z l'impédance
Avec p pression (en Pa)
et v vitesse particulaire (en m/s)

C'est du changement d'impédance que découle la réflexion et la transmission.

Z est complexe (comme en électronique)
Z = Résistance acoustique + i * Réactance acoustique

C'est cette réactance qui fait que les dimensions acoustiques peuvent être un peu plus grandes que les dimensions physiques par exemple.

Z étant complexe, l'onde réfléchie peut être déphasée.

Le but du bass-trap me semble jouer beaucoup avec cette notion, à creuser largement en ce qui me concerne...


Robin

Hors ligne jaffar

  • Membre Habitué
  • *****
  • Messages: 852
la bonne vibration
« Réponse #110 le: 28 août 2015 15:12 »
   Es tu sur que "v" est une vitesse particulaire ? Si je me réfère aux biblios que j' ai consultées sur la propagation du son , ce dernier se propage sans déplacement particulaire à proprement parler . Les forces d' attraction-répulsion inter particulaires jouent le rôle de ressort et l' énergie est transmise de proche en proche un peu façon "domino" , chaque particule revenant à sa position initiale . Ne serait ce pas plutôt la vitesse de propagation du son propre à chaque milieu ? Je comprendrais alors mieux cette notion qui s' apparenterait alors à une sorte de réfraction .

Hors ligne robin36mac

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 124
la bonne vibration
« Réponse #111 le: 28 août 2015 15:36 »
Il y a aussi la formule
Z = Rho * c
Avec Rho masse volumique et c vitesse de propagation du son

Mais cette formule n'est pas toujours vraie, et je n'ai pas clairement compris dans quelles conditions justement elle s'applique... Donc j'ai commencé à l'écrire avant de l'enlever ^^ (ondes planes progressives...)
En fonctionnement résistif uniquement peut-être. Mais sachant qu'il y a de la réactance qui va traîner et qu'on a différents milieux dans le cadre du bass-trap, et avec nos parois, je ne suis pas convaincu (ni sûr) qu'elle s'applique bien et totalement.

Robin

Hors ligne robin36mac

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 124
la bonne vibration
« Réponse #112 le: 28 août 2015 15:37 »
Au passage une petite analyse dimensionnelle montre que c'est pas incompatible.

Hors ligne robin36mac

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 124
la bonne vibration
« Réponse #113 le: 28 août 2015 15:40 »
Citer
Si je me réfère aux biblios que j' ai consultées sur la propagation du son , ce dernier se propage sans déplacement particulaire à proprement parler . Les forces d' attraction-répulsion inter particulaires jouent le rôle de ressort et l' énergie est transmise de proche en proche un peu façon "domino" , chaque particule revenant à sa position initiale
Il n'y a pas de déplacement global, amis bien un déplacement "local", donc une vitesse. (fusse-t-elle "locale")

Hors ligne jaffar

  • Membre Habitué
  • *****
  • Messages: 852
la bonne vibration
« Réponse #114 le: 28 août 2015 17:02 »
  Je comprends mieux la deuxième formule qui est plus évidente surtout si on l' écrit c=Z/rho .